Les trésors de la mer Rouge de Romain Gary ou Voyage dans l'inconnu pour moi...

Publié le par Lilmoliku

J’ai lu dans le cadre du challenge (Le Nom de la Rose ou Un challenge pour débuter... ) un petit livre de Romain Gary, à savoir Les trésors de la mer Rouge, que je vous avais déjà présenté dans mes Achats livresques du 3 septembre...  et je viens donc vous en parler maintenant –je n’ai malheureusement pas pu le faire avant, même si je l’ai lu il y a bien une semaine déjà-.

 

tresor-de-la-mer-rouge-10 

 

Bon, je vous le dit tout de suite, j’ai vraiment du mal à me faire un avis sur ce livre, et vous trouverez sûrement cet article « étrange », mais je me lance ^^…

 

Déjà parce que c’est très compliqué pour moi de vous dire de quoi ça parle ^^ ! De ce que j’ai compris, Romain Gary est en voyage au Djibouti puis au Yémen, et il y observe la vie là-bas…

 

Il est question de colonisation –si je ne me trompe pas, Djibouti est une ancienne colonie française, et ne l’est déjà plus à l’époque du livre… -, de politique –on cite plusieurs fois le nom de Mao-, de prostitution même, de rencontres, de paysages désertiques…

 

Mais sinon, pour moi en tout cas, ce n’est ni plus ni moins qu’un voyage à travers deux pays bordés par la Mer Rouge.

 

 

Ce livre est très court et se lit facilement en un jour et, outre le fait que –comme vous l’aurez compris- je n’ai pas dû capter tous les messages qu’il apporte –j’essaierai sûrement de le relire dans quelques années ^^-, il est agréable à lire, en tout cas, on n’a pas forcément envie de le reposer une fois les premières pages lues…

 

Malgré des « termes techniques », il y a en effet beaucoup de noms de lieu où de mots arabe qui m’échappent –ce pourquoi ce livre devrait être plus intéressant aux personnes qui en savent plus que moi qui suit très ingnorante encore-, ce livre m’a permis d’apprécié encore plus l’écriture de Romain Gary.

 

Dans ce livre, c’est une écriture assez « crue » je trouve, le narrateur porte peu de jugement sur ce qu’il observe et cela donne une effet plutôt intéressant, notamment dans ce passage -vers les pages 40 pour ceux qui ont le livre ^^- où il parle de la prostitution au Djibouti, passage qui m’a beaucoup marqué de par ce qu’il y dit, accentué par sa façon d’écrire –d’ailleurs, ça doit être le seul passage que j’ai retenu de ce livre ^^-.

 

 

Bien, avant de vous laissez, j’espère que cet avis plus qu’imprécis vous a quand même été « utile » ; je pense vraiment que ce livre doit être plus intéressant pour les personnes qui s’intéresse à ces pays, mais pour ma part, comme je vous l’ai dit, je n’ai pas vraiment dû comprendre ce livre –sûrement l’âge ^^-.

 

 

Donc surtout, si vous l’avez lu, n’hésitez pas à me donner votre avis, en tout cas je suis contente de l’avoir lu –déjà parce que je l’ai acheté donc faudrait pas qu’il traîne trop longtemps ^^, et puis parce que cela fait mon deuxième livre lu pour le Nom de la Rose- !

 

 

Alors à très vite je l’espère…

 

D’ici là, bonnes lectures !

Commenter cet article

Luna 13/11/2011 12:25



Pfff ! N'importe quoi ! Tu es loin d'être ignorante !


Personnellement j'aime pas l'écriture de cet auteur, je garde un assez mauvais souvenir du seul de ses livres que j'ai lu...



Lilmoliku 16/11/2011 14:12



C'est dommage je trouve mais je comprends ^^ !