Les grands imposteurs de Cavanna ou Imposteurs au goût amer…

Publié le par Lilmoliku

Bonsoir à tous !

 

Aujourd’hui, je viens vous faire un petit article sur un livre que m’a très gentiment prêté une amie : Les grands imposteurs de Cavanna.

13865-0Texte de la quatrième de couverture :

« Nous naissons tous beaux, bons et intelligents.

Intelligents. Nous les resterions toute la vie et même nous ferions encore des progrès, s’il n’y avait pas les imposteurs.

Ce sont les imposteurs qui nous rendent bêtes. Les imposteurs sont un fléau. Nous devons enseigner aux petits enfants à haïr les imposteurs et à leur glisser dans le cou des choses froides et gluantes.

Saluons, mesdames, saluons, messieurs, tous ces fameux imposteurs qui, d’Adam à Mitterrand en passant par la Belle Hélène, Jeanne d’Arc, Darwin, les frères Goncourt, Charles de Gaulle et Félix Potin, se donnèrent tant de mal pour faire de nous ce que nous sommes. »

Dans ce livre, Cavanna –que je ne connais absolument, mais dont ma mère m’a dit qu’elle n’était pas fanne ^^- trace donc un portait de chacun de ces « imposteurs », et bien d’autres, en expliquant leur imposture et ce, bien sûr, avec un langage cru et assez osé.

C’est pourquoi, je le dis de suite, ce livre est à prendre au millième degré, et ne devrait, je pense, ne pas plaire à tout le monde.

Cependant, moi j’ai bien apprécié –même si j’avoue que j’ai trouvé certains propos un peu trop « vaches » quand même, notamment quand il parle de Victor Hugo- et ça m’a permis de faire une petit pause « humour » dans mon Ombre du vent, que je ne parviens décidément pas à finir –mais dont je vous ferai assurément un article dès que ce sera enfin le cas…-.

Bon, il n’y a pas forcément beaucoup d’autres choses à en dire, il y a bien sûr des portraits que j’ai plus aimés –je pense par exemple, à celui des frères Goncourt, ou encore Madame de Sévigné- que d’autres, mais dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment à la lecture de ce livre, effectuée très rapidement d’ailleurs.

Pour ce qui est de l’écriture, je vous l’ai dit, c’est très crue, osé, parfois un tout petit peu vulgaire je trouve, mais j’aime beaucoup les passages où le narrateur (auteur ?) interpelle le lecteur, nous donne son avis, fait des commentaires sur ses phrases à rallonge, etc.

C’est un style d’écriture que j’aime assez généralement –bon, quand ça se prête bien au livre bien sûr-, et qui a donc rajouté à mon plaisir.

 


Je ne peux donc pas réellement vous conseiller de lire ce livre ou non, je pense vraiment qu’il ne plairait pas à tout le monde, mais pourquoi ne pas essayer ? Et si ça a déjà été le cas –bon, parce qu’il date de 1991 quand même ^^-, pourquoi ne pas nous donner voter avis ?

 

Sur ce, je vous dis donc à très bientôt –peut-être demain, mais je ne garantie pas du tout-…

 

D’ici là, bonnes lectures !

 

 

PS : Bon, je trouve le titre de cet article plutôt bof et assez peu représentatif de celui- mais, à défaut de mieux, je le laisse comme ça… Pour l’instant…

Commenter cet article

Jane 24/11/2011 18:52


J'ai lu le livre, franchement j'ai adoré, mais suis entièrement daccord pour dire que certains passages sont vraiment vaches!! L'écriture de Cavanna ressemble beaucoup à celle de Desproges je
trouve (ou celle de Desproges ressemble beaucoup à celle de Cavanna, je ne pourrais pas dire^^), avec la seule différence que celle de Desproges est peut-être un peu plus subtile...


Enfin je ne peux que vous conseiller l'un et l'autre, en sachant bien, que comme ça a été dit, ça ne plaira assurément pas à tout le monde! (mais ça ne coute rien d'essayer...^^)

Lilmoliku 24/11/2011 18:53



Bon, je n'ai pas lu beaucoup de Desproges moi, mais je sens bien que je t'emprunterai un livre un jour, vu à quelle point tu ne l'aimes pas, n'est-ce pas ^^ !



Luna 22/11/2011 17:09


Ah ! Le coup de vieille que je viens de me prendre (j'ai une certaine tendance à voir le mal là où il n'y est pas ;D) ! Je suis née en 1991 ;)


Cela dit je ne l'ai pas lu :)

Lilmoliku 24/11/2011 18:04



Oulà, si tu considères ça comme une coup de vieux, t'en ai pas remis  !