Ils m'ont appelée Eva de Joan M. Wolf

Publié le par Lilmoliku

Me voici en ce jeudi pour vous parler d'un livre qui m'avait été conseillé -je remercie d'ailleurs cette personne ^^- et que j'ai fini dimanche si je ne me trompe pas... Il s'agit de Ils m'ont appelée Eva de Joan M. Wolf et sans plus de commentaire, je vous donne un petit aperçu du l'histoire :

 

sans-titre2Nous sommes en Tchécoslovaquie, en 1942, et la petite Milada n'a que 10 ans quand son village de Lidice est attaqué par les nazis.

Toute sa famille est emmenée, mais elle échappe au massacre de son village car elle est blonde aux yeux bleus.

Elle va donc apprendre pendant plusieurs mois à devenir une parfaite petite aryenne, "l'espoir et l'avenir de l'Allemagne", avant d'être adoptée par une famille allemande...

 

 

Alors déjà, je voulais juste dire que je suis absolument fanne de la couverture ! Voilà ! Ben c'est dit maintenant  !

(Non franchement, vous trouvez pas ?)

 

Bref, pour revenir au livre en soi, j'ai beaucoup aimé. C'est aussi simple que ça, on se prend de suite d'affection pour la petite Milada et j'ai trouvé l'histoire très "belle", bon dans la limite où ça parle de la Seconde Guerre mondiale et où c'est basé sur des faits réels -à savoir que le drame du petit village de Lidice a réellement existé-.

 

Au début, je me suis dit que ce livre allait ressembler au livre de Paul Dowswell -qui est vraiment l'un de mes préférés et que je recommande donc à tous- : Etranger à Berlin ; mais en fait, cette histoire -celle de Milada hein ^^- est vraiment plus penchée sur la façon dont les nazis "éduquaient" les gens pour les endoctriner (d'autant plus les enfants qui n'ont pas encore leur propre jugement).

 

Ainsi, j'ai trouvé Milada vraiment très forte car elle essayait au mieux de se rappeller sa vraie vie, qui est elle réellement, même si cela n'était pas toujours simple... Au contraire de Ruja par exemple, qui est un personnage très marquant car, elle, oublie très vite d'où elle vient, et cela m'a fait froid dans le dos...

 

Il y a d'ailleurs une phrase qui m'a assez marquée dans le contexte -et que je vous laisse juste appréciée- : "Si tu ne t'en souviens pas, (...) c'est qu'il ne s'agit pas de quelque chose d'important".

 

Deux autres points dont je voulais aussi parler -ça c'est vraiment des sensations personnelles mas bon, autant les partager ^^- : j'ai trouvé que la fin est un peu étrange... Enfin, dans le sens où, une fois le livre refermé, j'avais l'impression que tout ce qui c'était passé entre le début et la fin -aussi boulversante soit-elle- n'était qu'un passage, que cela n'affecterait pas plus Milada que cela... (J'espère vraiment que vous voyez ce que je veux dire ).

 

Enfin, j'avais l'impression que Milada était vraiment "spectatrice" de ce qui lui arrivait, sauf certains passages bien sûr, et à certains moments, j'ai trouvé cela "bizarre"... Mais bon, soit c'est fait exprès soit je vais un peu trop loin ^^ !

 

 

Bien, je vais donc m'arrêter ici, j'espère que vous aurez la chance de découvrir ce livre -il se lit vraiment vite et facilement, il est tout de même pour des lecteurs assez jeunes je pense, mais je trouve qu'il aborde une notion assez intéressante-.

 

 

Donc n'hésitez pas me donner votre avis si vous l'avez lu, ou à me parler d'autres livres sur ce thème si vous en connaissez...

 

 

D'ici là, bonnes lectures !

PS : C'est le dernier livre que je lirai pour le challenge Le Nom de la Rose ou Un challenge pour débuter... qui ne sera donc pas réussi mais c'est pas grave, je serai plus assidue l'année prochaine... ou pas ^^ !

Commenter cet article

Valeria 18/12/2011 15:08


Ok. Intéressant!

Luna 18/12/2011 11:31


Tu me donnes envie de le découvrir !

Lilmoliku 19/12/2011 15:57



Et bien fonce ^^ !



Cousine de Chloé 16/12/2011 21:11


Aaaaah :D


Heureuse que ça t'ait plu !! (Je suis d'accord avec toi, j'ai acheté ce livre chez Cultura -d'où je suis repartie avec 15 CD 10 bouquins, je voulais sauver l'industrie du disque, mouahahaha- et
au milieu du rayon de livre de fille aux couvertures roses, violettes ou noires vampire, bah y'avait ce livre avec une couverture très réussie, comme quoi c'est important sinon je n'aurais pas lu
la 4eme de couverture !! BREF)


Je crois comprendre ce que tu veux dire quand tu dis que Milada n'est que "spectatrice". En fait je pense que ça vient du fait que, contrairement à beaucoup d'autres romans, elle n'est pas
maîtresse de son destin, elle le subit, sans faire réellement de choix. Les étapes importantes de l'histoire en tout cas, elle les subit plus que ne les provoque. C'est ce que tu as voulu dire ?
Quand on y pense, c'est vrai que ça dérange un peu, car on espère toujours quelque chose qui ne vient pas, puisque une espèce de force supérieure décide de tout. (J'veux pas dire, comme dans les
tragédies où ce sont les Dieux qui font le destin mais plus comme... si elle se laissait vivre, parce qu'elle ne peut pas aller contre les décisions des nazis.)


 

Lilmoliku 17/12/2011 17:41



C'est tout à fait ça ^^ ! Et encore merci de me l'avoir conseillé !



Valeria 16/12/2011 19:40


Cela doit être un livre très touchant!

Lilmoliku 17/12/2011 17:42



Et bien à vrai dire, il ne fait pas pleurer à chaudes larmes, je dirai qu'il fait plutôt réfléchir -en tout cas c'était plutôt mon cas...-